Dans le marché immobilier canadien en pleine effervescence, l’achat et la vente d’une maison sont des décisions très personnelles. Et il peut s’avérer encore plus délicat de procéder à l’achat et à la vente en même temps. Le parcours de la propriété immobilière est différent pour chaque personne, et l’ordre des étapes dépend de votre situation particulière.

« L’achat d’une maison accompagné de la vente de l’ancienne maison est un important projet qui nécessite de vastes recherches et une bonne compréhension de toutes les étapes à suivre », souligne Nicole Wells, vice-présidente, Financement sur valeur nette immobilière, RBC.

Voici quelques éléments à prendre en considération avant de passer à l’action :

Devrais-je d’abord vendre ma maison ? L’avantage de vendre votre maison en premier est de savoir exactement combien d’argent vous avez ; il est également plus facile d’obtenir du financement supplémentaire au besoin. Cependant, si vous avez de la difficulté à trouver votre nouvelle maison, vous pourriez être contraint d’engager des dépenses supplémentaires de loyer et d’entreposage durant la transition.

Devrais-je d’abord acheter la nouvelle maison ? Dans ce cas, vous aurez le temps de planifier votre déménagement et de préparer la vente de votre maison actuelle. Cependant, les dates de signature de l’achat et de la vente ne seront peut-être pas synchronisées, et si vous ne vendez pas votre maison rapidement, vous devrez rembourser deux prêts hypothécaires à la fois et votre ratio d’endettement sera plus élevé.

Ajoutez une provision à votre contrat. Que ce soit pour l’achat ou pour la vente, tentez d’ajouter à votre contrat une provision permettant de synchroniser les dates de signature afin de couvrir la période transitoire. Ce n’est pas toujours possible, car cela dépend du marché et de la souplesse de l’acheteur ou du vendeur.

Assurez-vous de connaître les marchés. Recherchez les prix dans les quartiers où vous achetez et où vous vendez une maison. Le marché favorise-t-il les acheteurs ou les vendeurs ? C’est la meilleure façon de déterminer la première étape à suivre. En général, il est préférable de vendre en premier dans un marché favorable aux acheteurs et de faire le contraire dans un marché favorable aux vendeurs.

Envisagez des revenus locatifs. Faites des recherches sur le marché de location dans votre région et évaluez s’il serait rentable d’offrir votre maison à des locataires au lieu de la vendre. Cela pourrait être avantageux sur le plan financier, et l’immobilier peut s’avérer un excellent moyen de diversifier votre portefeuille de placements.

www.newscanada.com