La période dédiée au grand ménage du printemps arrive à grands pas. C’est le moment de l’année où les Canadiens nettoient chaque parcelle de leur maison! C’est l’occasion parfaite de se débarrasser de la moisissure. Si vous en repérez, il est prioritaire de l’éliminer. Pourquoi? Parce que ce champignon expose les résidents de votre maison à des risques pour leur santé. Voici ce que vous devez savoir au sujet de la moisissure.

Qu’est-ce que la moisissure et comment se forme-t-elle?

La moisissure est un champignon naturel qui ressemble à une tache foncée, qui a une odeur de renfermé et qui pousse à l’intérieur comme à l’extérieur. Il existe différents types de moisissures, dont : la moisissure comme telle, la levure et le champignon. Elles sont toutes particulièrement dangereuses lorsqu’elles poussent à l’intérieur des maisons. La moisissure se forme lorsqu’elle est en présence de condensation, un dégât d’eau, un niveau élevé d’humidité et une fuite d’eau. Au bout du compte, la moisissure pousse dans les endroits humides, mouillés et mal aérés.

À quel point la moisissure est-elle dangereuse?

Tout d’abord, certains types de moisissures sont plus dangereux que d’autres. Ensuite, l’exposition à la moisissure cause différentes réactions dépendamment des personnes. En fait, les personnes allergiques sont les plus vulnérables à subir des risques pour leur santé. La moisissure libère des spores dans l’air que nous respirons au quotidien et elle est d’autant plus nocive lorsqu’elle pousse de manière excessive dans des « zones d’amplification » autour de la maison. Les spores de moisissure se propagent partout dans la maison à cause de « l’effet de cheminée ». Cela survient lorsque l’air chaud s’élève dans la maison et s’évacue par le grenier ou les étages supérieurs de la maison.

La moisissure est-elle dangereuse pour la santé?

Si vous omettez d’éliminer l’accumulation excessive de moisissure dans votre maison, les risques pour la santé incluent notamment :

  • Irritations aux yeux, au nez et à la gorge
  • Toux et accumulation de phlegme
  • Problèmes respiratoires et essoufflement
  • Symptômes d’asthme
  • Réactions allergiques

Où la moisissure pousse-t-elle le plus?

La formation de moisissure est propice en présence d’humidité, d’oxygène, de chaleur et de noirceur. En d’autres mots, votre maison est l’environnement idéal pour sa croissance. La moisissure se forme partout où il y a de l’eau ou de l’humidité, incluant sans toutefois s’y limiter :

  • Douches, baignoires, lavabos et toilettes
  • Murs et planchers de la salle de bain
  • Fenêtres et rebords de fenêtres
  • Évent de climatisation et de chauffage
  • Greniers, sous-sols et garages

Saviez-vous qu’une maison moyenne au Canada génère quotidiennement de 10 à 50 litres d’humidité? De plus, entre 2 000 et 10 000 litres d’humidité peuvent être emprisonnés dans une maison durant la saison où l’on chauffe le plus, soit pendant environ 200 jours1. Il n’est pas étonnant que la moisissure constitue une menace potentielle dans nos maisons.

Puis-je éliminer moi-même la moisissure?

Il est possible d’utiliser de l’eau et du savon pour enlever les traces de moisissure sur les rideaux, lavabos, plafonds et autres éléments de la maison. Pour ce qui est de la moisissure présente sur de plus grandes surfaces, telles les cloisons sèches, les montants et les sous-planchers, il est recommandé de contacter un professionnel pour y remédier.

Optez pour AmeriSpec pour effectuer des évaluations de la qualité de l’air intérieur et des tests de moisissure

Nos évaluations de la qualité de l’air intérieur et tests de moisissure mesurent l’air de votre maison afin de s’assurer que votre environnement soit le plus sain possible.

Vous pouvez compter sur l’équipe d’AmeriSpec, qui a plus de 30 ans d’expérience dans l’industrie des inspections résidentielles. Nos évaluations de la qualité de l’air intérieur et tests de moisissure peuvent vous aider à garder votre maison éloignée de toute moisissure. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour obtenir une évaluation.



Sources

1 Société canadienne d’hypothèque et de logement, 2010, Problèmes liés à la qualité de l’air et l’humidité