Si vos détecteurs de fumée se déclenchent soudainement au beau milieu de la nuit, savez-vous comment réagir? Les experts en matière d’incendies estiment que les gens ont quelques minutes pour sortir de la maison en toute sécurité. Cependant, il semble que de nombreuses familles canadiennes ne soient pas préparées à affronter une telle situation.

Un sondage effectué récemment révèle que nous ne sommes que 56 pour 100 à disposer d’un plan d’évacuation et que, parmi les personnes qui en ont un, seulement une sur cinq dit en faire l’exercice au moins deux fois par année.

« Bien que ce soit encourageant de voir que tant de gens aient pensé à se doter d’un plan d’évacuation, s’ils n’en font pas l’exercice, il n’est pas efficace », explique Tarsila Wey de First Alert, entreprise chef de file en avertisseurs d’incendie résidentiel et en détecteurs de monoxyde de carbone. « Le Conseil canadien de la sécurité et les responsables locaux de la sécurité incendie formulent des recommandations fermes concernant la sécurité à la maison, car ils savent qu’une bonne planification peut aider à prévenir les tragédies. »

Pour veiller à ce que votre famille dispose d’un plan d’évacuation d’urgence efficace, suivez les étapes décrites ci-dessous.

  • Dessinez un plan d’évacuation en faisant participer tous les occupants de la maison. Faites le tour de votre résidence et repérez toutes les sorties et tous les trajets possibles. Pour chaque pièce, déterminez deux sorties accessibles, comme une porte et une fenêtre.
  • Installez des détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone, et vérifiez-les régulièrement. Pour les détecteurs non dotés d’une pile scellée d’une durée de dix ans, il est important de changer la pile au moins tous les six mois. Pour un niveau de sécurité maximal, installez des détecteurs photoélectriques et à ionisation à l’intérieur ou près de chaque chambre à coucher et à chaque étage de la maison, y compris au sous-sol.
  • Choisissez un point de rassemblement à l’extérieur, par exemple devant une résidence voisine, un lampadaire ou une boîte aux lettres se trouvant à une distance sécuritaire et à l’avant de votre maison, où chacun peut se rendre après l’évacuation.
  • Demandez à chaque personne de penser à appeler le service d’incendie une fois à l’extérieur de la maison.
  • Ne retournez pas à l’intérieur. Ne laissez jamais quelqu’un, et sous aucun prétexte, retourner dans un bâtiment en feu. Si une personne manque à l’appel, informez-en le répartiteur du service d’incendie lorsque vous lui téléphonez. Les pompiers sont formés et équipés pour réaliser des sauvetages.
  • Faites l’exercice d’évacuation au moins deux fois par année, de manière aussi réaliste que possible. Attendez que les enfants maîtrisent le plan d’évacuation avant de faire un exercice la nuit pendant qu’ils dorment. L’objectif étant de faire un exercice d’incendie et non d’effrayer les enfants, dites-leur avant d’aller au lit qu’il y aura un exercice; ce sera aussi efficace qu’un exercice surprise.

« Nous invitons chaque famille à évaluer son niveau de préparation en ce qui concerne les dangers liés à la fumée et au monoxyde de carbone, déclare Mme Wey. Il est essentiel que les gens dressent un plan d’évacuation et en fassent l’exercice, et qu’ils installent, maintiennent, vérifient et remplacent régulièrement les détecteurs. Ces mesures peuvent faire toute la différence et sauver des vies. »