Si vous allez souvent aux États-Unis, vous pourriez envisager d’investir dans une résidence de vacances. De cette manière, vous aurez en tout temps un endroit où vous loger à votre destination de vacances préférée. Vous aurez aussi la possibilité de rentabiliser votre investissement en louant votre résidence lorsque vous n’y êtes pas.

Mais il peut être compliqué d’investir dans une propriété aux États-Unis, surtout si vous prévoyez en tirer des revenus locatifs. Voici quelques conseils d’Alain Forget, directeur général, Expansion des affaires, RBC Bank.

  • Faites des recherches sur le marché local. Si vous prévoyez louer votre propriété, comparez-la à des propriétés semblables sur les principaux sites de location pour avoir un aperçu des tarifs en cours. Consultez différents sites pour avoir une idée globale des loyers demandés par les autres propriétaires.
  • Dressez un portrait clair de l’ensemble des coûts. N’oubliez pas de tenir compte du taux de change pour évaluer les coûts de propriété, y compris les services publics, les taxes et les frais juridiques.
  • Explorez d’autres marchés. Bien que la Floride demeure l’endroit le plus populaire, l’Arizona et la Californie sont des destinations tout aussi attrayantes, surtout pour les gens qui vivent dans l’Ouest canadien.
  • Adressez-vous à un spécialiste de l’immobilier international. Certains agents au Canada se consacrent exclusivement au marché des résidences de vacances aux États-Unis. Ils possèdent de vastes connaissances sur les rouages de l’achat d’une propriété à l’étranger. Certains d’entre eux organisent même des séminaires à l’intention des acheteurs potentiels sur ce qu’il faut savoir lorsqu’on investit dans un bien immobilier étranger.
  • Trouvez un gestionnaire immobilier réputé. Il pourra vous aider à trouver des locataires et à gérer la location, ainsi qu’à entretenir la propriété et à démêler les règles et les règlements de location.
  • Obtenez la bonne assurance responsabilité civile. Vous devrez obtenir une assurance complémentaire si vous offrez votre résidence en location.
  • Consultez un fiscaliste ou un avocat. Il est important de travailler avec des professionnels pour les questions juridiques, la fiscalité et la planification successorale.

Bien sûr, il faut aussi penser au financement. Adressez-vous à votre institution financière pour évaluer s’il serait judicieux d’obtenir une hypothèque aux États-Unis et pour déterminer la solution qui vous conviendra le mieux.